we sign it - « Moi, Philippe Layat, paysan, exproprié par les rois du béton et du foot business »

« Moi, Philippe Layat, paysan, exproprié par les rois du béton et du foot business »

« Moi, Philippe Layat, paysan, exproprié par les rois du béton et du foot business »

 

Contre un nouveau Grand Projet inutile et imposé, le Grand Stade de l'Olympique de Lyon et sa vaste zone spéculative et commerciale, des paysans et des ZADistes s'opposent en ce moment même aux bulldozers... et aux expropriations.

 

Philippe Layat, agriculteur de Décines, près de Lyon, vient de voir ses 15 hectares de terres agricoles, sa seule source de revenu, coupées en deux et saccagées par les bulldozers qui occupent en ce moment même sa propriété. Les rois du foot business et du béton, l'Olympic de Lyon-Group et l'agglomération du Grand Lyon ont décidé qu'une route traverserait sa propriété pour desservir le futur stade de football de Lyon et son immense zone spéculative et commerciale (« OL-Land »).

Non à l’expropriation de Philippe Layat !!!

Sauvons les terres agricoles de Philippe Layat du bétonnage et soutenons les ZADistes qui défendent la vie !

« Moi, Philippe Layat, paysan, exproprié par les rois du béton et du foot business »

Contre un nouveau Grand Projet inutile et imposé, le Grand Stade de l'Olympique de Lyon et sa vaste zone spéculative et commerciale, des paysans et des ZADistes s'opposent en ce moment même aux bulldozers... et aux expropriations.

Philippe Layat, agriculteur de Décines, près de Lyon, vient de voir ses 15 hectares de terres agricoles, sa seule source de revenu, coupées en deux et saccagées par les bulldozers qui occupent en ce moment même sa propriété. Les rois du foot business et du béton, l'Olympic de Lyon-Group et l'agglomération du Grand Lyon ont décidé qu'une route traverserait sa propriété pour desservir le futur stade de football de Lyon et son immense zone spéculative et commerciale (« OL-Land »).

Philippe Layat est aujourd'hui le dernier agriculteur de Décines Charpieu (banlieue lyonnaise) à résister contre l'expropriation de ses terres (pour un euro le mètre carré, le prix du mépris !). Son combat à valeur de symbole, comme celui des paysans du Triangle de Gonesse, au nord de Paris, de Notre-Dame des Landes près de Nantes, ou encore du Testet, près d'Albi. Chaque fois, des projets imposés sans concertation et selon un schéma désormais classique de financement public et de profits privés provoquent des drames humains et la mobilisation de nombreux activistes qui prennent les plus grands risques personnels pour faire reculer les bétonneurs. À Décines, en décembre, ils ont bloqué pacifiquement l'ensemble du chantier mais des poursuites ont été engagées. Récemment, ils s'opposaient sans violence aux bulldozers, tentant de les faire sortir des terres de Philippe. Mercredi 1er octobre, des activistes venus de toute la région et bien au-delà vont s'installer durablement sur les terres de Philippe pour bloquer les bulldozers. Plus d'informations ici :

http://rhonenddl.wordpress.com/2014/09/26/ol-land-urgent-appel-a-mobilisation-a-decines-mercredi-1er-octobre-10h/

Tous les 7 ans, nous perdons l'équivalent d'un département entier de terres agricoles qui sont transformées en routes, parkings et autres centres commerciaux. Défendre Philippe Layat, c’est défendre notre avenir à tous, notre souveraineté alimentaire, et la démocratie contre les logiques spéculatives. C'est refuser la gabegie de fonds publics que représente les Grands projets inutiles et imposés.

Non à l’expropriation de Philippe Layat !!!

Sauvons les terres agricoles de Philippe Layat du bétonnage et soutenons les ZADistes qui défendent la vie !

Pour en savoir plus sur ce qui se passe sur place :

http://www.dailymotion.com/video/x2583zj_la-triple-peine-pour-un-paysan_people

 

 

 

 

 

 

 

Signer

Diffusez auprès de votre entourage